Projection de “Machines in flames”

Rentrée libertaire 2022-2023

Machines in Flames (2022, 50 min) est une enquête cinématographique sur l’insaisissable collectif C.L.O.D.O. (Comité Liquidant ou Détournant les Ordinateurs), mystérieux groupe de travailleurs du numérique qui a posé des bombes dans des locaux d’entreprises informatiques au cours des années 1980 à Toulouse. Explorant les nœuds cybernétiques du développement militaire, industriel et socialiste, Machines in Flames nous révèle comment les dispositifs d’enregistrement échouent à recueillir les cendres de l’histoire. Le film combine des vestiges d’archives, une chorégraphie informatique et de paranoïaques séquences de filatures nocturnes au service d’une enquête philosophique sur l’auto-combustion.

Machines in Flames est le premier film de the Destructionist International, et le premier d’une série sur l’appétit de l’ultra-gauche pour l’abolition.

Écrit et réalisé par Andrew Culp & Thomas Dekeyser ; Voix-off et composition musicale par Dana Papachristou, NMA Studios ; Mastering audio par FasmaTwist ; Sous-titres et traduction par Jackie Hensy, Guy E., Claude O. https://machinesinflames.com/

La projection du film sera suivie d’une discussion sur l’informatique et ses critiques.

Infos pratiques : Entrée libre. PAF (Participation Aux Frais) au chapeau. Grignotis vegan et boissons.

Le mardi 4 octobre à l’Autodidacte, 5 rue Marulaz, Besançon.
À 20 h.

Affiche du film, 2022
Articles de journaux de l’époque

Publicité

Projection du documentaire

Pour la projection, vous pouvez réserver votre place en envoyant un mail à l’Infokiosque de Besac : cela nous permettra de savoir combien de personnes viendront et d’appliquer toutes les mesures appropriées pour que chacun.e soit en sécurité.

Outre le savon, les masques et une place libre entre chaque personne, la cuisine du grignotis végétalien se fera avec masques, gants et savon puis mise en boîte individuelle qui vous sera distribuée à la pause. Merci, pour cette fois, de ne pas apporter d’encas à partager.

Bien sûr, on va garder le masque tout le long du film. On fera une pause entre le film et le repas (distribué en sortant et en espérant qu’il fasse beau pour manger dehors) afin que chacun.e puisse se restaurer avant de discuter avec le réalisateur Ian.

À tout bientôt…
… et soyez prudents pour vous et pour les autres.

Rentrée libertaire de 2020

Programme complet de la Rentrée libertaire à venir…
Retrouvez ci-dessous les événements auxquels participe l’Infokiosque de Besac :

Salon de librairies anarchistes pour les 20 ans de L’Autodidacte

Le dimanche 13 septembre 2020, lors de l’anniversaire des 20 ans de la librairie l’Autodidacte, l’Infokiosque de Besac sortira son caddie place Marulaz où un salon de librairies anarchistes et libertaires se tiendra. Radio Libertaire est aussi conviée. Le caddie est tout refait et tout beau comme une roulotte… en noire et rouge ! Brochures, fanzines, magazines et livres seront de la partie.


Projection du film sur les violences d’État « À nos corps défendants » *

Le dimanche 20 septembre 2020, en fin d’après-midi, en présence du réalisateur, Ian B. Lieu et heure à définir et seront précisés plus tard.

Synopsis : « Ce film ne raconte pas une histoire. Il se veut une approche sensible et radicale des violences psychologiques et physiques infligées aux habitant·es des quartiers populaires par la police. Les récits prennent place dans la France des vingt dernières années, celle de l’après Sarkozy, et sont rapportés par les premier·e·s concerné·e·s : pas de sociologue, pas d’historien, pas de journalistes ni de storytelling. Juste la parole de celles et ceux qu’on voudrait voir silencieux·ses : Wassil Kraiker et ses parents Zohra et Abdelaziz, des jeunes d’Argenteuil, Amine Mansouri et son père Moustapha, Ali Alexis et son épouse, Ramata Dieng et Farid El Yamni…

On y aborde la question de la domination, ou comment l’État traite les corps étrangers pour mieux les contrôler. Il est question de racisme, de torture et d’un combat vital pour la vérité. Les protagonistes de ce film n’avaient pas choisi de devenir un jour visibles, mais les violences systémiques en ont fait des combattant·e·s, à leurs corps défendants. »

Bande annonce : https://vimeo.com/380032242

Le réalisateur et le film passeront aussi à la ZDD le samedi 19 septembre 2020.

Conférence gesticulée, AUTO-STOP BURE ou Comment aborder le sujet de l’enfouissement des déchets nucléaires grâce à la force de nos témoignages ?

Conférence gesticulée par Marie BÉDUNEAU, le vendredi 9 octobre 2020 en soirée.
Lieu et heure à définir et seront précisés plus tard.
« Le nucléaire a beau être la fierté française, le sujet n’est en pas moins tabou. C’est un sujet qui semble d’un premier abord réservé aux spécialistes. Alors comment peut-on refuser un projet d’enfouissement de déchets nucléaires et réussir à faire entendre sa voix quand on n’a pas le titre ‘d’expert·e’ ? Quelle légitimité ai-je à m’opposer au nucléaire si je ne suis pas scientifique ?… »


* Plus d’infos sur le site du collectif “Désarmons-les”.
Et retrouvez à la librairie L’Autodidacte quelques livres sur les violences d’État :  ▪ Gazer, mutiler, soumettre – Politique de l’arme non létale, Paul Rocher, La Fabrique, juin 2020 ▪ Bâillonner les quartiers – Comment le pouvoir réprime les mobilisations populaires, Julien Talpin, Les Étaques, février 2020, 176 pages ▪ Rengainez on arrive ! – Chroniques des luttes contre les crimes racistes ou sécuritaires, contre la hagra policière et judiciaire des années 1970 à aujourd’hui – Mogniss H. Abdallah –  éditions Libertalia – 2012 ▪ Je n’aime pas la police de mon pays – Maurice Rajsfus – éditions Libertalia – 2012 ▪ État d’urgence et business de la sécurité – Mathieu Rigouste – Niet!éditions – 2016 ▪ La Domination policière : une violence industrielle, Mathieu Rigouste – La Fabrique, 2012.